Visiter les Tours de Merle : conseils, histoire et guide pratique

Tours de Merle

Publié le : 24 juillet 20238 mins de lecture

Installées à l’intérieur des forêts et des collines de la Xaintrie, dans un écrin de verdure au sein de la Maronne, les Tours de Merle se trouvent à Saint-Geniez-ô-Merle, dans la Corrèze. Ce joyau du Limousin plonge immédiatement les visiteurs dans l’époque médiévale. Découvrez, à travers ce guide pratique, son histoire et les conseils pour le visiter.

Présentation des Tours de Merle en quelques mots

Vestige d’un passé riche et passionnant, les Tours de Merle est un site classé Monument Historique depuis l’année 1927. Cette place fortifiée, appelée également Castrum, est composée de plusieurs maisons fortes, installées judicieusement sur un éperon rocher, au-dessus de la rivière Maronne. Le site qui s’étend sur une dizaine d’hectares est ouvert au public. Les visiteurs vont immédiatement remonter dans les temps en constatant son authenticité à nulle autre pareille. Une histoire captivante pour faire revivre l’époque des seigneuries, mais pas seulement puisque ses richesses naturelles font aussi partie de ses atouts.

L’histoire de ce castrum médiéval

L’appellation des tours provient du nom du rocher sur lequel elles sont perchées, « Merle » qui fait, en réalité, référence au merlon ou à l’oiseau. La construction est juchée à une hauteur d’environ 30 mètres et s’étend sur une longueur de 200 mètres et une largeur de 40 mètres. Son emplacement naturel et stratégique est son principal atout, que les seigneurs ont exploité. Des maisons fortes ont été bâties pour créer un castrum et le site a été reconnu pour la première fois en 1219. Ce domaine est une châtellenie qui rassemble plusieurs châteaux occupés par des seigneurs. La vie au sein de ce castrum était organisée avec les villageois à la manière d’une tenure féodale. Les habitants sont protégés par les seigneurs, mais en retour, ils doivent payer des hommages et des impôts pour bénéficier de ce protectorat

Le castrum est considéré tel un lieu de péage, étant donné qu’il se trouve à la limite du Comté de Toulouse, du Comté d’Auvergne et du Duché d’Aquitaine. Sa position dominante et aux frontières de plusieurs localités convient bien aux seigneurs. Sept familles nobles ont élu domicile au sein des Tours. Carbonnières, Pesteils, Veyrac, Merle, d’Alboy, Saint Bauzile et Noailles sont les lignages seigneuriaux qui possédaient le site. La construction des murailles, des hostels et des tours carrés ont été effectués par ces seigneurs entre les XIIe et XVe siècles. Ainsi, au XIVe siècle, un village, deux chapelles et sept maisons fortes ont été bâtis.
Le nombre des habitants du site dépassait la centaine en 1350, recensant ainsi toutes les catégories sociales, avec les nobles qui sont les maîtres des lieux. Hommes de loi, prêtres, paysans, artisans et bûcherons occupaient la cité et comptent une trentaine de chaumières.

Merle a été pris d’assaut et occupé par les Anglais en 1371. Les Britanniques étaient déjà présents dans les environs depuis 1357, durant la guerre de Cent Ans. Le château et le tour assiégés ont été restitués aux propriétaires plus tard. Après cette bataille, la prospérité au sein de la cité s’est rétablie, mais pas pour longtemps puisque les guerres de religion ont eu des conséquences graves. Beaucoup de gens ont été tués lorsque les protestants ont voulu prendre possession des lieux. En 1574, une garnison a été installée au sein de la cité. Les seigneurs ont été chassés de leur propriété en 1576.
L’absence du système de protectorat par les nobles a amené les villageois à partir et à se disperser. Jusqu’au XXe siècle, quelques personnes habitaient toujours le village qui se trouve au pied du rocher.
Des travaux de valorisation et de restauration ont été effectués pour permettre aux gens de revivre cette histoire lorsqu’ils viennent sur place. Toute personne qui prévoit de faire le tour des environs et de visiter la France doit inclure ce site dans son programme.

Conseils pour bien visiter le site

Une bonne préparation s’impose pour optimiser la visite de ce site historique. Compte tenu de la qualité des chemins, il convient de porter des bonnes chaussures de marche. Les parents qui viennent avec leur enfant en bas âge doivent avoir un porte-bébé puisqu’il est impossible de déplacer les poussettes.
La visite ne se limite pas à contempler les lieux et à écouter le guide, des jeux sont aussi proposés. Il convient alors d’avoir un stylo sur soi pour ne rien rater de ce moment. L’idéal est d’emporter un repas pour un pique-nique parce que les nourritures proposées sur place sont juste des en-cas. Les chiens sont autorisés et des toilettes sont disponibles en cas de besoin. Sinon, des souvenirs sont vendus par la boutique trouvée au sein de ce site.
De par le caractère trop escarpé des chemins, les personnes à mobilité réduite vont avoir beaucoup de difficulté à accéder au lieu et à visiter les tours.
Pour de plus amples informations, il est possible de consulter vallee-dordogne.com.

Guide pratique

Les personnes qui prévoient de visiter le site peuvent venir en voiture ou en train. Il est à 45 km de la gare de Brive et d’Aurillac. Cependant, le terminal de Tulle est le plus proche puisqu’il se trouve à seulement 35 km des Tours de Merle. En voiture, il faut prendre la D1120 qui mène à Aurillac, puis la D13 pour rejoindre le site. Les visiteurs qui utilisent un GPS peuvent le localiser facilement avec la latitude 45.06448 et la longitude 2.074477.
Les heures d’ouverture ne sont pas les mêmes pendant toute l’année, raison pour laquelle il est préférable de se renseigner directement à l’office du tourisme de Tulle ou sur son site officiel pour obtenir les bonnes informations. Dans tous les cas, pour les vacances d’été de 2023, le lieu est ouvert au public à partir du 9 juillet jusqu’au 3 septembre. Il est accessible tous les jours, à partir de 10 heures à 19 heures du soir. Les dernières demandes d’accès sont autorisées une heure avant la fermeture, après quoi il n’est plus possible d’y pénétrer.
Une visite complète dure environ 1 h 30, essentiellement lorsque les gens sont guidés par un professionnel. Il est possible d’y aller sans l’accompagnement d’un connaisseur. Pourtant, il est préférable d’être avec un expert pour en avoir plein les yeux et enrichir ses connaissances. La visite accompagnée se fait par réservation sur son site internet, le tarif dépend de chaque catégorie de personnes qui vient.


Plan du site