Venise est connue pour être l’une des plus belles villes du monde et n’a pas besoin d’être présentée. La ville de la lagune, cependant, est aussi belle que chère et c’est pour cette raison qu’elle est souvent la destination d’une excursion d’une journée. Il y a parfois ceux qui préfèrent garer leur voiture depuis l’aéroport Marco Polo et prendre le train à Mestre, pour éviter le stationnement coûteux à Venise et ceux qui, pour les mêmes raisons, préfèrent dormir en dehors de Venise. Ne pas passer la nuit à Venise est une véritable honte aujourd’hui, c’est pourquoi nous voulons partager avec vous cinq idées pour visiter cette célèbre ville d’Italie à peu de frais et pouvoir la savourer plus longtemps que quelques heures. Conseils nés de notre dernier voyage à Venise pendant le Pont de la Toussaint.

Venise

Souvent considérée comme la plus belle ville de la planète, Venise est sans aucun doute la plus irréelle. De quelque façon qu’elle apparaisse, changeante et mystérieuse, déconcertante, voire oppressante, elle reste l’une des plus fascinantes invraisemblables et ingénieuses créations humaines. Érigée sur une centaine d’îles marécageuses reliées par près de 400 ponts qui enjambent 177 canaux, cette ville d’Italie ne couvre pourtant que 8 kilomètres carrés. Une fois dans la cité, on croit néanmoins voir celle-ci se poursuivre à l’infini. Canaux enchevêtrés, coins de rue singuliers, culs-de-sac, cours secrètes, hôtels accueillants: Venise aussi complexe que ses mille cinq cent ans d’histoire, se love et jouit éternellement d’elle-même. Les repères n’y sont pas ceux auxquels sont rompus la majorité des visiteurs, mais cela convient parfaitement aux Vénitiens. Allez toujours tout droit, vous dira n’importe quel natif de la cité des Doges lorsque vous vous serez fatalement égaré. L’amusant, c’est qu’il n’y a aucuns tout droit à Venise. Avec ses 95 églises et ses 20 musées, tous débordant de peintures et de sculptures, Venise fait figure d’un des plus importants centres artistiques mondiaux. Mais la cité elle-même est autant une oeuvre d’art que toutes celles qu’elle renferme.

– Les quartiers de Venise

La division de Venise en 6 quartiers semble datée de la fin du XI ième siècle. Historiquement, dans le quartier de San Marco vivaient les familles patriciennes, dans ce quartier se déroulaient la vie politique et la vie commerciale de la lagune. Dans les quartiers voisins vivaient les personnes les plus pauvres qui avaient en général un travail très modeste. Au jour d’aujourd’hui, il est difficile de différencier socialement ou culturellement les différents quartiers.

– S’orienter

Il faut faire un grand effort de mémoire pour se repèrer dans cette ville, tellement les rue sont étroites. Un canal se nomme rio, une place campo, une rue cale ou salizzada, un quai riva ou fondamenta, un canal comblé rio terrà, un passage pour un maison sottoportego, une cour corte, une placette campiello. La numérotation des maison est très particulière. Le numéro renvoie à un sestiere et non à une rue. Il faut noter toujours le sestiere avant de tenter de repérer sur la carte un lieu spécifique, sinon on risque de le chercher en vain. Le mieux c’est de repèrer plusieurs point de repère, bâtiment, boutique, hôtels, pont proche du nom recherché n’est jamais inutile, sachant qu’on peut trouver le même nom de rue dans plusieurs quartiers. Et bien sûr se procurer une carte disponible partout et rester les yeux collés dessus.

Où se garer à Venise ?

En départ de Mestre juste avant d’atteindre le pont de la Liberté sur la droite, il y a la possibilité de garer votre voiture pour quatre/cinq euros par jour. Vous ne pouvez pas vous tromper car il n’y a qu’une seule route pour Venise, gardez les yeux ouverts et quelques kilomètres avant le pont, juste après un viaduc et un arrêt de tramway, vous trouverez des dizaines de voitures garées. Les parkings sont ouverts 24 heures sur 24, mais essayez d’arriver tôt le week-end car ils se remplissent très facilement. Depuis le parking, vous pouvez rejoindre la Piazzale Roma en cinq minutes en tramway. Chaque année, le voyage vers la célèbre ville d’italie attire plusieurs millions de visiteurs. Que ce soit pour visiter la ville ou pour un départ en croisière, beaucoup de gens sont à la recherche d’un parking. Se garer dans le centre de grandes villes n’est jamais chose aisée mais à Venise, c’est encore plus compliqué. Le centre de la ville étant interdit aux voitures, se garer gratuitement à Venise même peut être très difficile voir impossible.

– Les parkings gratuits à Venise

Sur l’île de Venise même vous ne trouverez aucun parking gratuit. Les quelques parkings disponibles se situent à l’entrée de la ville, près de Piazzale Roma, mais ils sont très prisés et ce sont aussi les plus onéreux. Vous avez aussi la possibilité de vous garer à Tronchetto. C’est une île artificielle qui sert de terminal pour les ferrys et dispose d’un grand parking complémentaire à ceux de Piazzale Roma. Les prix qui y sont pratiqués sont les même que sur l’île de Venise et vous pourrez rejoindre l’île en prenant le vaporetto, le bateau bus.

– Une alternative aux parkings de Venise, se garer à Mestre

Afin d’être sûre de trouver une place de parking, la meilleure solution est de se garer sur le continent, à Mestre, et de prendre une navette vers la ville ensuite. Se garer à Mestre est également la solution la plus économique. En effet, le prix pour une journée dans ces parkings peut être divisé par trois par rapport au prix pratiqués par les parkings de l’île. Vous n’aurez qu’à ajouter le prix d’un billet de train ou de bus jusqu’au centre de Venise. La meilleure solution est de se garer près de la gare de train de Venise-Mestre. Vous pourrez ainsi facilement rejoindre la gare de Santa Lucia, qui se situe sur l’île, en plus ou moins 10 minutes.

– Se garer gratuitement à Mestre

Il est possible, si vous êtes chanceux, de trouver quelques places de parking gratuites à Mestre. Pour les trouver, rendez vous dans les petites rues perpendiculaires à la Via Miranese où vous pourrez peut-être trouver une place de parking. Vous ne paierez alors que le billet de la navette de train ou de bus vers Venise. Mais si vous choisissez cette solution, gardez en tête que votre véhicule ne sera pas dans un espace sécurisé et que vous ne pouvez pas être sûr de trouver une place en arrivant. Si vous restez plusieurs jours à Venise, on vous conseille de revenir déplacer votre véhicule au moins une fois chaque jour afin d’éviter tout problème.

Que voir à Venise ?

Les lieux d’intérêt ne manquent pas dans cette célèbre ville italienne. Si vous vous demandez quoi faire à Venise en 3 jours par exemple, vous n’aurez aucun mal à trouver de quoi combler ce planning. A l’inverse, il vous faudra surement faire des choix parmi les visites à faire ou les choses à voir. Dans cette partie du guide, nous allons balayer ensemble les principaux lieux d’intérêt mais aussi les choses à faire ou les expériences à vivre. Cette partie du guide concerne uniquement les visites de Venise intra-muros. On évoquera les choses à faire autour de la ville dans le paragraphe suivant, par exemple les endroits à voir dans la lagune.

– Place Saint-Marc, le cœur de la ville

Si vous demandez à quelqu’un quoi visiter à Venise, il y a fort à parier pour que le premier nom cité soit la célèbre place Saint-Marc. C’est l’endroit touristique par excellence. Et il faut dire qu’elle regroupe à elle seule bon nombre des lieux d’intérêt. Sur la place ou à proximité immédiate de la place Saint-Marc, on trouve :

  • basilique Saint-Marc
  • palais des Doges
  • le Campanile de Saint-Marc
  • musée Correr
  • tour de l’Horloge Saint-Marc

A elle seule, la place Saint-Marc peut vous occuper pour plus d’une demi-journée.

– Le palais des Doges

Parmi tous les endroits à voir, s’il ne fallait aller que dans un seul bâtiment historique, ce serait sans aucun doute le palais des Doges. Même sans être un grand amateur d’histoire ou d’architecture, visiter Venise doit forcément passer par le plus célèbre des palais vénitiens. Le palais des Doges est aussi appelé palais Ducal ou Palazzo Ducale en italien. Il se situe sur la place Saint-Marc et borde le Grand Canal. Ce palais fut la résidence des doges de la République de Venise. Monument phare de la ville, c’est surement le plus fréquenté. Pour éviter l’attente sur place, il est fortement recommandé d’avoir le Venice City Pass ou alors de réserver un billet coupe-file. Il faut compter 2 heures pour découvrir ce vaste palais. Si vous souhaitez faire une visite guidée lors de votre séjour, c’est certainement ici qu’il faut la faire. Celle-ci vous permettra de mieux comprendre l’histoire de ce monument clé de la ville.

– Basilique Saint-Marc

La basilique Saint-Marc se situe juste à côté du palais des Doges, sur la place Saint-Marc. C’est l’édifice religieux le plus important de la cité. Elle a été construite en 828. Suite à un incident du palais Ducal, elle a été reconstruite en 976. Lieu d’intérêt majeur, c’est également une visite incontournable à faire. La basilique Saint-Marc est avant tout connue pour ses plafonds en mosaïque. Ces mosaïques sont recouvertes d’or. L’entrée de la basilique est gratuite mais certaines parties de la basilique sont payantes. Attention, photographies et vidéos sont interdites à l’intérieur de cet édifice de Venise.

Comment se déplacer à Venise ?

Comment fonctionnent les transports publics locaux à Venise? Où acheter les billets pendant votre séjour à Venise?  En toute honnêteté, le moyen de déplacement le plus utilisé par les Vénitiens est la marche. Vous ne verrez jamais un Vénitien marcher avec des chaussures à talons ou particulièrement inconfortables. Dans le centre historique de Venise, il faut marcher. Pour cela, l’important c’est de se munir de chaussures dans lesquelles on se sent bien. En 40 minutes et avec un pas vénitien et une dextérité pour éviter la foule, en 40 minutes on peut traverser l’ile de piazzale roma jusque dans la zone de Sant’Elena. Mais le commun des mortels doit compter 1h 30. Il existe néanmoins des alternatives pour le voyageur pour se déplacer à Venise et bien entendu, celles-ci dépendent de l’eau : le vaporetto, le traghetto et la gondole. Vous pourrez aussi utiliser des services privés comme le bateau taxi. Bien que la propulsion ne se fasse plus par la vapeur, les bus vénitiens ont gardé au fil du temps le curieux nom de vaporetto. En sortant de la gare, vous verrez plusieurs arrêts, que les Vénitiens appellent embarcadères, assiégés par les touristes chargés de bagages. On compte en tout 15 lignes de navigation. Il existe de nombreuses lignes qui couvrent toute la ville, y compris les îles, donc se déplacer ne sera pas un problème.

– La Gondole

Certes, la manière la plus romantique de se déplacer, mais certainement aussi la moins économique. Cependant, elle vous permet de découvrir des petits canaux de la ville, accompagné par la voix de votre gondolier. Vous pourrez écouter les histoires de votre compagnon gondolier,  les secrets de Venise, bercé par les ondes lumineuses des canaux. Plus q’un moyen de déplacement, c’est devenu l’activité par excellence pour les visiteurs de Venise. Cela a beau être une activité mainstream, aller en gondole est vraiment unique et magique. On vous le conseille.

– Le Traghetto

Dans certains points du Grand Canal existe un service pour traverser le canal grâce à un bateau à rames qui ressemble à une gondole, mais beaucoup plus grand et capable d’accueillir plus de passagers. Il  vous permettra de traverser le Grand Canal sans emprunter l’un des quatre grands ponts de Venise. On l’appelle gondola traghetto.

Où manger à Venise ?

À Venise, il existe une façon de manger des aliments à bas prix et elle s’appelle Bacaro. Le Bacaro est une taverne sans trop de fioritures, généralement avec un comptoir en bois et des flacons de vin prêts à être dégustés. C’est le lieu de naissance du Spritz qui a normalement des coûts très bas. Au Bacaro, vous pouvez vous asseoir dans la salle à manger et manger un plat vénitien typique ou vous pouvez rester debout et manger des cicheti, de véritables délices, le plus souvent des morceaux de pain farcis de charcuterie et de fromage ou la crème typique de la morue. Dans certains bacari, après huit heures, il n’est plus possible de manger des cicheti debout. On entend généralement dire que manger à Venise revient cher, mais cela n’est pas tout à fait vrai. En cherchant un peu, il est possible de trouver des établissements qui conviennent à tous les portefeuilles.

– Gastronomie à Venise

Outre les pâtes et la pizza qui sont des plats connus de tous, la gastronomie de Venise est fortement influencée par les saveurs de la mer. Le poisson et les fruits de mer de l’Adriatique sont de très bonne qualité et il existe de nombreux restaurants qui ont choisi d’en faire leurs spécialités. D’autres plats sont également typiques, tels que le carpaccio, les risottos en particulier le risotto di pesce, les tripes et le foie à la vénitienne.

– Spritz

Le cocktail phare de Venise est le Spritz, un apéritif de couleur orangée à base de vin blanc, d’eau gazeuse et de Campari, Aperol ou Cynar. Cette boisson est généralement accompagnée d’une petite rondelle d’orange ou d’une olive. Le Spritz, né durant l’époque de la domination austro-hongroise en Vénétie, conserve encore tout son charme. Avant l’heure du déjeuner et du dîner, vous pourrez voir des centaines de jeunes et d’adultes se détendant autour d’un verre de Spritz.

– Cafés et pâtisseries

Les pâtisseries constituent un autre point fort de Venise. Vous trouverez autant de pâtisseries que de cafés dans tout Venise. Lorsque vous entrez dans un café, nous vous conseillons de prêter attention à la différence de prix qu’il peut y avoir si vous prenez une consommation au comptoir ou à une table. Bien souvent, le prix d’une consommation prise à une table peut être le triple de celle prise au comptoir.