Orléans est la capitale de la région Centre-Vallée de Loire en France. Une ville dont la situation en fait l’un des meilleurs points de départ pour un bel itinéraire à travers la vallée de la Loire, une région déclarée patrimoine mondial de l’UNESCO. De plus, on peut dire qu’Orléans est l’une des plus anciennes villes de France, un mérite que l’on peut voir se refléter dans de nombreux coins de la ville. Située sur les bords de la Loire, la visite de cette ville emblématique est un véritable plaisir, aujourd’hui nous vous disons ce qu’il faut voir à Orléans en 2 jours.

Ce qu’il faut voir à Orléans 

Nous ne pouvons pas oublier que la ville d’Orléans est entrée dans l’histoire comme la célèbre demoiselle d’Orléans, c’est-à-dire Jeanne d’Arc, sa libératrice. Ainsi, la route Jeanne d’Arc à Orléans est la plus recommandée ou la plus fréquentée.

Pour ce faire, nous devrons aller dans les rues étroites du centre historique. Des rues sinueuses qui nous emmènent dans un autre temps, loin de nos jours. A Orléans, il est indispensable de passer par la place du Martroi, la célèbre place des Martyrs. Son nom vient du fait que des prisonniers et des criminels y ont été exécutés pendant longtemps. Les bâtiments ont subi de nombreux dommages pendant la guerre. Heureusement, aujourd’hui, ils ont l’air parfait. De plus, lors de notre escapade à Orléans, nous pourrons voir l’un de ses monuments les plus emblématiques, la statue de Jeanne d’Arc construite en bronze par Denis Foyatier.

On ne peut pas non plus manquer la Maison-Musée de Jeanne d’Arc à Orléans. Situé place de Gaulle, c’est l’endroit où cette femme a vécu pendant les batailles d’Orléans. Le bâtiment a été reconstruit dans les années 1960 et est aujourd’hui un lieu magnifique pour trouver des objets et des références historiques à la vie de Jeanne d’Arc et au Moyen Âge en général.

Il ne faut pas quitter Orléans sans avoir mis le pied dans la cathédrale Sainte-Croix, joyau architectural de style gothique dont les tours s’élèvent à l’intérieur d’une façade de style baroque. La meilleure façon de l’apprécier est au bout de la rue Jeanne d’Arc.

La construction de cette cathédrale a pris 500 ans, d’où les différents styles. A l’intérieur, vous trouverez d’énormes vitraux qui donnent beaucoup de lumière à la nef, des vitraux qui représentent également la vie de Jeanne d’Arc.

Tout près de la cathédrale, nous pouvons trouver deux endroits tout à fait remarquables. D’une part, il y a le Musée des Beaux-Arts. Il est l’un des plus complets de France, avec des œuvres de Gauguin, Picasso ou Velázquez. Il faut également visiter l’Hôtel Groslot. Son architecture de la Renaissance est une véritable merveille.

Cette phrase, vous l’avez sans doute déjà entendue : « Orléans ?… On y passe, mais on ne s’y est jamais arrêté ».
Et bien, avec tout le respect que on vous doit, laissez-moi vous dire qu’il est plus que temps d’y faire une halte ou de vous y programmer un joli petit week-end !
Et pourquoi me direz-vous ?

Primo, parce qu’Orléans a sorti échafaudages et pinceaux pour se refaire une beauté depuis quelques années. Et quelle beauté !… Non seulement on a retrouvé les pans-de-bois qui avaient disparu sous les crépis des façades, mais ces derniers ont aussi récupéré leurs belles couleurs d’origine. La vieille ville, qui faisait autrefois plutôt grise mine, est aujourd’hui métamorphosée : pimpante, chatoyante et animée… Avis aux amateurs de terrasses !

Deuxio pour constater que le plus grand changement et la plus belle réussite de cette rénovation ont été la redécouverte des charmes des bords de Loire : Orléans est née et a grandi dans l’animation bouillonnante des quais de la Loire (c’était au 18ème  siècle le port principal qui approvisionnait Paris). Mais avec la naissance et le développement du chemin de fer, la ville s’est détournée de son fleuve pour ne le retrouver que très récemment. Aujourd’hui, les quais arborés accueillent promeneurs cyclistes et animations.

Tertio, Orléans, c’est la base de séjour idéale pour partir à la découverte du Val de Loire et de ses châteaux : Chambord, Blois, Beaugency, Meung-sur-Loire, Sully-sur-Loire (entre autres !) sont à moins d’une heure de la ville. Il ne reste plus qu’à trouver un hébergement sur Orléans !
A l’ouest : la forêt d’Orléans ; au sud : la Sologne et entre les deux : la Loire, le Loiret et le canal d’Orléans : la ville a plus d’un atout pour séduire les amoureux de nature !

Deuxième jour à Orléans

Une fois la cathédrale visitée, on peut se diriger lentement vers la Loire, en se laissant emporter par les rues de ce quartier d’Orléans. Cela pourrait être une excellente aventure de faire une mini-croisière. En outre, vous pouvez prendre des bateaux pour visiter l’île de Charlemagne, un endroit bien connu des randonneurs.

Il existe de nombreuses façons de visiter Orléans, mais l’une des plus amusantes est peut-être à bord de votre tramway, car la ville possède un magnifique parcours qui traverse presque tous les quartiers. Ainsi, s’asseoir confortablement et profiter de la vue est une de ces expériences pour tout le monde qui ne coûtera pas trop cher.

Si vous avez plus de temps, en plus de profiter des terrasses de la ville (selon la période de l’année où vous voyagez), vous pouvez également visiter le Parc Floral de la Source. C’est l’une des attractions les plus visitées du Loiret, et il y a de nombreuses raisons à cela. C’est un bel endroit où se trouve la source où naît cet autre fleuve, dont le nom signifie petite Loire.

Quant au parc botanique lui-même, il occupe quelque 35 hectares et constitue un havre de paix absolu. Vous pouvez vous promener en observant un grand nombre d’espèces différentes et vous éloigner à la fois de la partie moderne de la ville et du centre historique, qui se trouve à environ 10 kilomètres.

Orléans est une de ces villes qui s’imprègnent de l’histoire. Découvrez-le à travers ces siècles historiques.